Retour à l'accueil

Top 5 des meilleurs épisodes de la série "Black Mirror"

Ma critique :

1) San Junipero (Saison 3, Episode 4)

« San Junipero » est un épisode remarquable qui se démarque par son ambition impressionnante. Le créateur de la série, Charlie Brooker, s’attaque ici à un cocktail explosif : la technologie et la vie après la mort. En ce sens, il poursuit la réflexion amorcée dans « Be Right Back » (S2 E1), également réalisé par Owen Harris, où une femme surmontait la mort de son mari en vivant aux côtés d’un robot façonné à son image.

L’intrigue culottée et prometteuse de cet épisode est sublimée par une narration intelligente qui débouchera sur un final réussi porté par la chanson pop « Heaven is a Place on Earth » de Belinda Carlisle, tellement appropriée qu’on croirait qu’elle a été écrite pour cet épisode.

2) The Entire History of You (Saison 1, Episode 3)

La première grande claque de la série ! Un épisode impeccable au réalisme glaçant, porté par deux acteurs remarquables : Toby Kebbell et Jodie Whittaker que l’on retrouvera, deux ans plus tard, dans l’excellente série britannique « Broadchurch ».

3) Black Museum (S4 E6)

« Black Museum » est, de loin, le meilleur épisode de la saison. Riche en thématiques, il nous invite à réfléchir sur des sujets passionnants. On retrouve notamment l’idée de vie après la mort permise par la technologie, qui avait déjà été traitée dans les épisodes « Be Right Back » (S2 E1) et « San Junipero » (S3 E4). Véritable miroir de la série toute entière, « Black Museum » contient d’innombrables références à d’autres épisodes de la série et, qui sait, peut-être même à des épisodes futurs si la série est renouvelée par Netflix.

4) USS Callister (Saison 4, Episode 1)

« USS Callister » nous présente la technologie comme étant un outil potentiel de vengeance virtuelle pour les hommes frustrés qui ne parviennent pas à s’affirmer dans la vie réelle. C’est un épisode haut en couleurs et fascinant qu’il convient de regarder attentivement car il marque le début d’une saison où les scénaristes s’amuseront à dissimuler une multitude de références à d’autres épisodes de la série. A cela, s’ajoutent les caméos amusants de Kirsten Dunst et Aaron Paul.

5) Nosedive (Saison 3, Episode 1)

« Nosedive » est le premier épisode de « Black Mirror » sous l’ère Netflix, et cela se ressent à plusieurs niveaux. Les péripéties gaguesques, les répliques amusantes et même le happy end sont des choses auxquelles la série britannique ne nous avait pas habitués. Elles participent à rendre le propos plus accessible et ont probablement dérouté les fans de la première heure, attachés à cette ambiance pesante si particulière propre à « Black Mirror ». Mais ce n’est pas parce que cet épisode est différent qu’il plaît moins. Sa critique virulente des nouvelles technologiques, et de l’utilisation qu’en fait l’Homme, est très efficace.

Catégorie : Article

Je m'abonne à la newsletter
Retour à l'accueil