Retour à l'accueil

Two Night Stand

Réalisé par : Max Nichols

Sortie : 1 February 2017

Ma note : 14/20

Ma critique :

Pour sa première réalisation, Max Nichols nous propose un délicieux feel-good movie, idéal pour passer un agréable moment. L’histoire est celle de Megan, une jeune diplômée sans emploi qui passe ses journées affalée dans son canapé, au grand désarroi de sa colocataire Faiza. Souhaitant lui changer les idées, mais aussi profiter pleinement de l’appartement avec son petit-ami, Faiza conseille à Megan de s’inscrire sur un site de rencontre afin de se dégoter une aventure d’un soir. Nous assistons ainsi à la création du profil de Megan, dans un générique dynamique et amusant rythmé par « Nuclear Seasons » de Charlie XCX. Notons que cette chanson convient au thème du film puisqu’elle parle d’amour et de survie dans un abri durant des « saisons nucléaires ». Cette introduction peu conventionnelle nous permet d’apprendre à connaître Megan et, au vu de son humour incisif, on est déjà confiant quant à la suite du film. Celui-ci prend une tournure inattendue lorsque, à cause d’une tempête de neige, Megan est obligée de rester plus longtemps chez son partenaire d’un soir, Alec. On comprend ainsi le titre du film, référence aux deux nuits qu’ils passent ensemble, et habile jeu de mot avec « One Night Stand » qui signifie « aventure d’un soir ».

Cette comédie romantique orchestrée façon huit-clos remplit parfaitement son objectif de faire rire son spectateur tout en le touchant. Bien sûr, elle n’est pas exempte de la prévisibilité caractéristique du genre, mais cela n’est pas gênant. Même si elle aurait pu être davantage captivante, on prend plaisir à observer la cohabitation forcée de ces deux inconnus. Leur apprivoisement mutuel se déroule notamment par le biais de conseils qu’ils se donnent dans le but de mieux satisfaire sexuellement leurs futurs partenaires respectifs. Ces discussions mi-gênées mi-amusées rappellent l’épisode 11 de la saison 4 de « Friends », dans lequel Monica explique à Chandler quels sont les sept points érogènes d’une femme, en terminant avec le fameux « seven seven seven ».

Dans le rôle principal de « Two Night Stand », on retrouve Analeigh Tipton, l’ex-mannequin connue pour son rôle dans « Crazy Stupid Love ». Un peu froide, elle ne parvient ni à nous attendrir ni à nous émouvoir. Il manque cette étincelle qui traverserait l’écran pour venir nous toucher en plein coeur. Il faut l’avouer, on aurait préféré que Megan soit incarnée par la talentueuse Rachelle McAdams, qui a prouvé plus d’une fois qu’elle excelle dans ce genre cinématographique. En revanche, dans le rôle d’Alec, Milles Teller est irréprochable de justesse. A leurs côtés, figurent Scott Mescudi et Jessica Szohr, rendue célèbre par son rôle dans la très bonne série « Gossip Girl ». Ce couple légèrement égoïste apporte une dose supplémentaire de fraîcheur et de rythme à cette comédie romantique réussie.

Catégorie : Films

Sous-catégorie : Comédie

Je m'abonne à la newsletter
Retour à l'accueil